CLOMID 50 mg, 100 mg comprimé

clomifene citrate

Ce médicament est un inducteur de l’ovulation : il provoque la formation de l’ovule par l’ovaire. Il agit sur l’hypothalamus, qui sécrète les hormones indispensables au déclenchement de l’ovulation.

Il est utilisé dans :

  • le traitement des stérilités dues à un dérèglement hormonal ;
  • le diagnostic et le traitement de certaines aménorrhées, notamment celles qui peuvent suivre l’arrêt d’une contraception orale (pilule).

CLASSE THÉRAPEUTIQUE – Gynécologie, traitement de la stérilité, clomifène

PRINCIPES ACTIFS – Clomifène

EXCIPIENTS – saccharose, lactose, amidon de maïs, amidon, magnésium stéarate, fer oxyde

Clomid achat en pharmacie piluledesante.com

100mg

Nom du produitPour la piluleÉconomisezPar paquetCommande
30 pilules€1.23€37.01Acheter
60 pilules€0.91€19.38€54.64Acheter
90 pilules€0.80€38.76€72.28Acheter
120 pilules€0.75€58.14€89.91Acheter
180 pilules€0.70€96.90€125.17Acheter
270 pilules€0.66€155.05€178.06Acheter
360 pilules€0.64€213.19€230.96Acheter

50mg

Nom du produitPour la piluleÉconomisezPar paquetCommande
30 pilules€1.04€31.23Acheter
60 pilules€0.77€16.35€46.11Acheter
90 pilules€0.68€32.71€60.98Acheter
120 pilules€0.63€49.06€75.86Acheter
180 pilules€0.59€81.76€105.61Acheter
270 pilules€0.56€130.82€150.24Acheter
360 pilules€0.54€179.88€194.87Acheter

Mécanisme d’action: comment ça marche?

Classe pharmacothérapeutique : inducteurs de l’ovulation, code ATC : G.

Action d’inhibition compétitive, du rétro-contrôle des estrogènes au niveau hypothalamique qui entraîne une élévation de FSH responsable de la maturation folliculaire. La maturation folliculaire s’accompagne elle-même d’une montée de la sécrétion d’estradiol qui favorise la survenue d’un pic de LH qui déclenche l’ovulation et la formation d’un corps jaune sécrétant.

Chez 5413 patientes présentant des troubles de l’ovulation, le traitement par CLOMID a permis d’obtenir l’ovulation dans plus de 70 % des cas.

Dans quels cas le médicament CLOMID est-il utilisé?

Traitement de la stérilité par anovulation et dysovulalion normoprolactinémiques d’origine haute fonctionnelle:

  • stérilité par anovulation
  • stérilité par dysovulalion :
    • « corps jaune inadéquat »
    • phase lutéale courte
    • syndrome des ovaires polykystiques.

Test à visée à la fois diagnostique et thérapeutique:

  • dans certaines aménorrhées d’origine hypothalamo-hypophysaire
  • dans les aménorrhées durables consécutives à la contraception orale (après avoir vérifié que le taux de prolactine plasmatique est normal).

Induction de l’ovulation dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation (insémination intrautérine, FIV)

Pathologies pour lesquelles ce médicament peut être prescrit

  • Stérilité par anovulation 
  • Stérilité par dysovulation 
  • Test au clomifène Induction de 
  • l’ovulation dans le cadre des AMP

Mode d’administration et posologie du médicament CLOMID

mode d’administration

Posologie

Traitement de la stérilité par anovulation et dysovulation normoprolactinémiques d’origine haute fonctionnelle.

La posologie initiale est de 1 comprimé par jour (soit 50 mg) pendant 5 jours.

Le traitement débutera 2 à 5 jours après le début d’une hémorragie de privation, naturelle ou induite par un progestatif, ou bien, en l’absence de cycle, un jour arbitrairement choisi par le médecin traitant.

En cas d’ovulation il n’y a aucun avantage à augmenter la posologie dans les cycles suivants. Dans le cas contraire, (pas de décalage thermique, progestérone plasmatique au 20e-26e jour du cycle < 3 ng/ml), on prescrira au cours du second cycle de traitement 100 mg par jour pendant 5 jours (2 comprimés en une seule prise quotidienne).

Il n’est pas recommandé d’augmenter la dose quotidienne et la durée des traitements au-delà de 100 mg/jour, pendant 5 jours. Si, à cette posologie, trois cures n’ont pas permis d’obtenir une ovulation, on considérera l’épreuve thérapeutique comme terminée. Lorsque, à la dose de 50 ou 100 mg, on aura obtenu une ovulation sans que celle-ci soit suivie de grossesse, on pourra persévérer jusqu’à un total de six cycles de traitement.

Certaines patientes avec ovaires polymicrokystiques peuvent être hypersensibles au CLOMID, même à la posologie initiale (50 mg/jour). En ce cas, la posologie pour les cycles suivants peut être diminuée à ½ comprimé par jour (25 mg/jour).

Il est important de rappeler au couple la nécessité de rapports sexuels réguliers lors de la période de fécondité présumée.

CLOMID n’est pas indiqué chez les femmes qui ovulent.

Test à visée à la fois diagnostique et thérapeutique

Ce test est utilisé pour le diagnostic des insuffisances gonadotropes s’il y a un désir de grossesse. La posologie est de 2 comprimés/jour (soit 100 mg) pendant 5 jours consécutifs et pendant un seul cycle.

Induction de l’ovulation dans le cadre des procréations médicalement assistées (FIV,…).

Certains protocoles de stimulation ovarienne utilisent le CLOMID (2 comprimés par jour du 2ème au 6ème jour du cycle) suivi d’hMG pendant plusieurs jours afin d’entraîner la maturation de plusieurs follicules.

Mode d’administration

CLOMID s’administre par voie orale et ne peut être employé que sous surveillance médicale spécialisée.

Contre-indications du médicament CLOMID

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

  • maladie grave ou récente du foie,
  • certaines causes de saignements entre les règles,
  • cancer des organes génitaux,
  • certains kystes de l’ovaire,
  • troubles de la vue pendant le traitement ou lors de traitements précédents,
  • grossesse.

Attention

  1. Ce médicament peut provoquer une stimulation excessive des ovaires : en cas de douleurs dans le bas-ventre, de sensation de gonflement ou de prise de poids, prévenez votre médecin.
  2. Il a été décrit des effets indésirables visuels, particulièrement en cas de lumière d’intensité variable, pouvant interférer avec la conduite de véhicules.

Précautions d’emploi

  1. Chez les patientes obèses, des mesures diététiques appropriées sont recommandées tout au long du traitement, afin d’obtenir un amaigrissement significatif. Comme pour tout traitement inducteur de l’ovulation, une obésité importante doit faire différer le début du traitement et envisager en priorité des mesures diététiques.
  2. CLOMID ne doit être employé que sous surveillance médicale spécialisée.
  3. Le suivi doit être clinique (signes fonctionnels, ménotherme) et éventuellement biologique avec dosage de la progestérone plasmatique, à faire réaliser entre le 20e et le 26e jour du cycle.
  4. Lors d’un cycle induit par CLOMID, un éventuel traitement progestatif ne doit pas être prescrit avant le 20ème jour du cycle, afin de ne pas modifier la glaire cervicale, surtout lorsque l’ovulation est un peu tardive. Au terme d’un cycle anovulatoire, l’obtention d’une hémorragie de privation par une séquence progestative permet d’envisager sans délai une nouvelle cure thérapeutique à posologie plus élevée.
  5. Une surveillance particulière est recommandée chez les patientes présentant un fibrome utérin en raison du risque d’hypertrophie du fibrome.
  6. Bien que des cas isolés d’anomalies congénitales aient été observés après traitement par CLOMID, il n’a pas été montré que CLOMID modifiait la fréquence de survenue de malformations congénitales chez les enfants nés de femmes ayant des problèmes de fertilité. L’âge de la mère et les grossesses multiples sont des facteurs de risque d’anomalies foetales ou néonatales.
  7. Une insuffisance de glaire cervicale du fait de l’action antioestrogénique de CLOMID peut justifier une oestrogénothérapie locale associée.
  8. Des cas d’hypertriglycéridémie ont été rapportés (voir rubrique Effets indésirables Effets indésirables). Une hypertriglycéridémie familiale ou préexistante, et une utilisation à dose supérieure et/ou sur une durée de traitement plus longue que recommandées sont associés à un risque d’hypertriglycéridémie. Une surveillance périodique du taux des triglycérides plasmatiques peut être indiquée chez ces patients.
  9. CLOMID peut interférer sur la synthèse du cholestérol lorsqu’il est administré pendant de longues périodes. Les patientes qui ont un traitement prolongé peuvent présenter des taux élevés de desmostérol.
  10. Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase.
  11. Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Comment réagir en cas de surdosage?

Aucun cas d’intoxication aigue n’a été rapporté.

En cas de surdosage, on peut observer nausées, vomissements, bouffées de chaleur, troubles visuels potentiellement irréversibles, hypertrophie ovarienne avec douleurs abdominales et pelviennes.

COMMENT CONSERVER CLOMID 50 mg, 100 mg comprimé?

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas dépasser la date limite d’utilisation figurant sur le conditionnement extérieur.

Conditions de conservation

A conserver à l’abri de la lumière, de l’humidité et d’une chaleur excessive.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce qu’il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l’environnement.